Les bienfaits pour la santé des champignons à crinière de lion

Les champignons à crinière de lion ou Hericium erinaceus sont utilisés depuis des siècles dans la médecine chinoise. Des études menées en laboratoire et sur des animaux suggèrent que ce remède traditionnel peut aider à traiter de nombreuses affections. Mais les recherches sur l’homme sont limitées et aucun produit fabriqué à partir de ces champignons n’a été approuvé pour le traitement d’une quelconque pathologie.

Les données préliminaires suggèrent que les champignons à crinière de lion pourraient être utiles dans les domaines suivants :

Lutte contre l’inflammation et les radicaux libres

De nombreux problèmes de santé, y compris les maladies cardiaques, l’arthrite et le cancer, impliquent une inflammation chronique et les effets de molécules instables dans notre corps appelées radicaux libres. Les champignons à crinière de lion contiennent des antioxydants potentiellement puissants, c’est-à-dire des substances qui limitent les dommages causés par les radicaux libres. Ils contiennent également des substances anti-inflammatoires qui se révèlent prometteuses.

Compte tenu de cela, plusieurs personnes choisissent d’ajouter des compléments alimentaires à base de crinière de lion dans leur régime quotidien. En France, French Mush est la marque qui produit des compléments à partir du champignon Lion’s mane ou Crinière de lion. Opter pour les produits French Mush c’est l’assurance de vous supplémenter avec des champignons 100 % naturels provenant d’agriculture biologique, et des producteurs certifiés en France.

Lutte contre la démence et d’autres maladies du cerveau

Certaines études sur les animaux et de petites études préliminaires sur l’homme suggèrent que les champignons à crinière de lion pourraient jouer un rôle dans la prévention ou le traitement du déclin cognitif, y compris la maladie d’Alzheimer.

Par exemple, dans une étude portant sur 30 personnes âgées souffrant de troubles cognitifs légers, celles qui ont pris des comprimés contenant de la poudre d’Hericium erinaceus pendant 4 mois ont montré une amélioration temporaire des tests cognitifs. Il a également été démontré que les champignons ralentissent les symptômes de la maladie d’Alzheimer et les changements cérébraux liés à la maladie chez les souris.

Dans une autre petite étude sur l’homme, de jeunes adultes ayant pris des gélules de poudre de champignon à crinière de lion ont montré une amélioration de la vitesse des performances mentales. Des études en laboratoire montrent que les champignons sont une bonne source d’hericénones et d’érinacines, deux substances chimiques qui accélèrent la croissance des cellules cérébrales.

Réduire l’anxiété et la dépression

Les extraits de crinière de lion pourraient aider à traiter certains troubles mentaux. Pour tester cette possibilité, une étude a été menée sur des femmes japonaises souffrant de nombreux problèmes de santé, notamment de symptômes de la ménopause et d’un sommeil insuffisant. Certaines ont reçu des biscuits à base d’extraits de crinière de lion, tandis que d’autres ont reçu des biscuits placebo pendant 4 semaines.

Les femmes qui ont reçu les biscuits à la crinière de lion ont signalé des niveaux inférieurs de symptômes dépressifs et de stress par rapport au groupe placebo.

Les chercheurs pensent que les héroïcénones et les érinacines, deux types de substances chimiques présentes dans les champignons à crinière de lion, pourraient être à l’origine de l’effet antidépresseur. Ces substances chimiques affectent la libération du facteur de croissance nerveuse, une substance qui régule la croissance et la survie des cellules cérébrales.

Régénération des nerfs

Les champignons à crinière de lion contiennent des substances chimiques susceptibles de favoriser la croissance, la survie et le fonctionnement des cellules nerveuses nouvelles et matures dans le cerveau et ailleurs. Des études animales suggèrent que ces composés, contrairement à certains traitements expérimentaux, sont capables de passer de la circulation sanguine au cerveau, en traversant ce que l’on appelle la barrière hémato-encéphalique.

Pour ces raisons, il existe un intérêt croissant pour l’utilisation des champignons dans une longue liste d’affections, dont les suivantes :

  • L’accident vasculaire cérébral
  • La maladie de parkinson
  • La maladie de huntington
  • La sclérose en plaques
  • La maladie de creutzfeldt-jakob
  • Lésions nerveuses

Gestion du diabète

Il a été démontré que les champignons à crinière de lion réduisent le taux de sucre dans le sang et augmentent le taux d’insuline chez les rats de laboratoire atteints de diabète. Les chercheurs pensent que les antioxydants contenus dans les champignons peuvent expliquer ces effets possibles.

Des recherches menées sur des animaux suggèrent également que les champignons pourraient aider à soulager les douleurs nerveuses liées au diabète.